Découvrir

Les incontournables

Foyer de peuplement depuis les temps pré et protohistoriques, notre territoire bénéficie d’une histoire très riche. Des tombes celtiques aux monuments érigés par les soldats de la Première Guerre mondiale, des structures mégalithiques à l’imposant château de Pierrefonds en passant par l’architecture traditionnelle locale, la pierre y a toujours été exploitée et déclinée dans tous ses états.

Marquée par les deux Guerres mondiales, notre province s’affirme aujourd’hui comme un paisible écrin de nature préservée, entre les métropoles de Lille et de Paris et les agglomérations d’Amiens et de Reims. Attachée à son authenticité et à son héritage, résolument chaleureuse, au cœur de 3 forêts domaniales, Compiègne, Laigue et Ourscamp-Carlepont, toute personne en recherche de quiétude saura y trouver calme et détente.

LE CHÂTEAU DE PIERREFONDS

 

Construit en lisière de la forêt de Compiègne, l’imposant château de Pierrefonds surplombe fièrement le village, ses tours s’offrant progressivement à la vue des visiteurs, émergeant majestueusement de la forêt lorsqu’on s’en approche.

Située sur le premier castrum du village, la première véritable forteresse est construite sous Louis d’Orléans, frère cadet du roi fou Charles VI, entre 1398 et 1407. La construction s’arrête avec l’assassinat de Louis, duc de Valois, par son cousin Jean sans Peur en 1407, qui lancera la guerre civile entre Bourguignons et Armagnacs. Les travaux d’édification seront terminés par Charles puis Louis d’Orléans (Louis XII) respectivement fils et petit-fils du défunt Louis, au cours du XVe siècle.

Assiégée en 1617 sur ordre du jeune Louis XIII cherchant à affirmer son pouvoir, la forteresse sera ensuite démantelée à partir de l’année suivante et restera en ruines pendant plus de deux siècles.

Rachetées par Napoléon Ier en 1811 puis classées en 1848, les ruines reçoivent en 1850 la visite du Président Louis-Napoléon Bonaparte, qui, séduit par les lieux, demandera à l’architecte Viollet-le-Duc de les restaurer en 1857.

L’ESPACE DÉCOUVERTE 14-18 DE RETHONDES

 

Associée à la signature des armistices (de 1918 et 1940) qui se déroulèrent, malgré le nom de la clairière, sur le territoire de la ville de Compiègne, la commune de Rethondes a vu le Maréchal Foch et le Général Weygand venir prier, la veille du 11 Novembre 1918, en son église. Une plaque et un vitrail commémorent ce moment de recueillement.

C’est donc symboliquement à Rethondes que se trouve ce centre d’interprétation, une des portes d’entrée du Musée Territoire 14 – 18, « Musée à ciel ouvert » entre les champs de bataille de la Somme et du Chemin des dames.

Situé à proximité de l’église, c’est un lieu moderne d’accueil, d’éveil à l’histoire locale et de ressources. Il vous fait découvrir la ligne de front en évoquant le conflit historique, au travers d’outils de nouvelle technologie et appréhender la vie des soldats et des civils durant cette période.

Label centenaire 14-18logo Musée Territoire 14-18

LE GÉOSITE CUISIEN

 

A Cuise-la-Motte, un livre de géologie à ciel ouvert.

C’est en 1877 qu’est défini le stratotype (couche géologique de référence) du Cuisien. En ce lieu, un parcours de découverte, sous la forme d’un jardin public, va ouvrir fin 2016, permettant à tous de saisir les riches éléments d’information sur le passé géographique, biologique et géologique de notre région.

En analysant les centaines d’espèces trouvées sur place comme des invertébrés mollusques, des poissons ou des crustacés, il est possible d’établir qu’il y a 50 millions d’années se trouvait ici une mer chaude (de 16 à 22°) et peu profonde. Les fossiles les plus connus de ce géosite sont les Nummulites, des coquilles de petite taille dont la dimension rappelle celle de la pièce romaine, le nummus.